Coup de coeur - Activités - Bio - Photos - Vidéos - Presse - Nouveautés
L'affaire DOLTO
 
 
Chronologie des faits (cliquez sur une date pour voir l'article)

17/03/2007 : Chronique de Edwige Antier sur France-Info
21/03/2007 : Article de Michel VAGNER dans L'est républicain
22/03/2007 : Attaque de Delphine Peras dans l'Express
29/03/2007 : Attaque de Caroline Eliacheff dans le Nouvel Observateur
29/03/2007 : Droit de réponse de Daniela Lumbroso paru dans le Nouvel Observateur
05/04/2007 : Réponse de Daniela Lumbroso dans l'Express
05/04/2007 : Le bloc note de Bernard-Henry Lévy dans Le Point (page 130)
06/04/2007 : Daniela Lumbroso répond aux internautes sur l'affaire Dolto

08/04/2007 : Article de Jacques Attali intitulé "Le biographe et le propriétaire" dans le JDD
06/2007 : Communiqué
10/09/2007 : Catherine Dolto est condamnée par le tribunal de police de Paris....
26/11/2008 : La 11ème chambre de la cour d'appel de Paris confirme son jugement.....
27/11/2008 : Le Parisien: Daniela Lumbroso gagne son procès...
 
Attaque de Delphine Peras dans l'Express

Daniela Lumbroso campe Françoise Dolto en bonne dame de la psy. Colère des proches de la pédopsychiatre contre une biographie remplie d'erreurs

Françoise Dolto vue par Daniela Lumbroso? Une Mamie Nova des divans, une Blanche-Neige de la psychanalyse! C'est ce qui ressort du livre caricatural et truffé d'erreurs que l'animatrice de France 2 vient de publier, Françoise Dolto. La vie d'une femme libre (Plon, 276 p., 20 euros). Catherine Dolto, sa fille, l'avait dissuadée d'entreprendre un tel projet, car une autre biographie est déjà en chantier depuis deux ans chez Gallimard, l'éditeur des écrits de Françoise Dolto. La psychanalyste Kathleen Kelly-Lainé, auteur de Peter Pan ou l'enfant triste, y travaille, et sa parution est prévue pour 2008, à l'occasion du centenaire de la naissance de Françoise Dolto (1908-1988), organisé par l'Unesco.

«Ce n'est pas du tout le genre de livre exhaustif et pointu que je voulais faire, explique Daniela Lumbroso. J'ai constaté qu'il n'existait aucune biographie de cette femme extraordinaire et j'ai eu envie d'en écrire une à l'intention du grand public.» Tout en lui souhaitant bonne chance, Catherine Dolto n'a pas voulu y collaborer. Idem pour tous les témoins de premier plan, acquis au projet Gallimard. Daniela Lumbroso s'est donc contentée de compulser, «pendant deux ans», l'œuvre et les propos de son modèle: «J'ai fait un travail journalistique de synthèse, à partir de tout ce que Dolto avait dit et écrit sur elle-même. J'ai voulu raconter une femme libre, dans son siècle.» Muriel Beyer, son éditrice chez Plon, insiste: «Daniela a été très correcte avec Catherine Dolto. Son livre n'a rien à voir avec celui qui sortira en 2008.»

Clichés et contresens
Rien à voir, mais surtout rien qui vaille, dans la forme, pétrie de clichés, autant que sur le fond. «C'est un objet hallucinant, rempli d'assertions fausses et de contresens énormes», s'insurge Catherine Dolto. Un membre du comité scientifique des Archives Dolto renchérit: «Ce livre met en péril l'image d'une grande intellectuelle. Par manque de connaissances et de culture, il fait de Françoise Dolto une marionnette gentille, romantique, bondieusarde et qui accomplit des miracles.» Réaction d'un clan regroupé autour de son idole? Même pas. Les perles se ramassent à la pelle dans le livre de Daniela Lumbroso, voilà tout. Non, Françoise Dolto n'a pas inventé le doudou, qu'elle avait en horreur, on le doit à l'Anglais Winnicott. Non, la «poupée-fleur», outil de médiation avec les enfants conçu par la pédopsychiatre, n'a pas un corps de poupée et une tête en forme de fleur, c'est juste une fleur. L'étymologie d'infans n'est pas «celui qui n'a pas le droit à la parole», mais «celui qui ne parle pas».

Catherine Dolto enfonce le clou: «Ce n'est pas mon grand-père russe qui a fait de la prison, c'est un oncle. La religion ne tenait pas une "grande place" dans le quotidien de mes parents. Françoise n'est jamais tombée dans le coma avant de mourir. Et j'en passe, notamment sur la façon grotesque dont Daniela Lumbroso décrit les accouchements de ma mère ou encore sa rencontre avec mon père.»

C'est que l'auteure ne mégote pas sur les «j'imagine» et autres «gageons que» pour combler les vides d'une vie hâtivement reconstituée et saupoudrée de pathos. L'animatrice s'en défend: «Au niveau factuel, il n'y a rien d'inventé dans ce livre.» Ce n'est pas l'avis d'Alain Manier, psychanalyste et coauteur avec Dolto d'un livre d'entretiens, Autoportrait d'une psychanalyste, amplement mentionné par l'animatrice: «Contrairement à ce qu'écrit Daniela Lumbroso, je n'ai jamais été analysé par Françoise Dolto. Et elle n'est pas morte "quelques heures après un long entretien" avec moi. Ce livre est dans l'invention permanente.» Catherine Dolto note enfin: «Il pille allègrement l'œuvre de ma mère! Des passages entiers la paraphrasent et un tiers du livre est constitué de citations.» Modèle de rigueur, Françoise Dolto méritait plus d'application.